Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

22
avr 2008
Posté dans Divers par Dani à 12:13 | 1 réponse »

20 minutes – Mardi 22 avril 2008 En Une : « Les Suisses sont les rois des écolos »

Le chapeau du 20 minutes nous dit simplement que neuf suisses sur dix pratiquent l’écologie active (c’est ce qu’ils disent !), s’appuyant sur le fait que notre pays fait partie du « top 5″ du recyclage et que le réchauffement climatique y est considéré par 55 % des habitants comme un danger.

La belle affaire…

Donc, un pays dont 45 % des habitants ne considèrent pas le réchauffement climatique comme un danger (jusqu’ici…..tout va bien !) est le pays des rois des écolos. Toujours en première page, le journal dit bien que renoncer à sa voiture reste un sujet tabou. 47 % des sondés disent faire un effort pour diminuer l’usage de leur voiture; la majorité reconnaît donc ne pas faire un tel effort !!!

Vraiment, les titres n’hésitent pas devant les superlatifs. A l’heure où nos rues se chargent de véhicules 4×4, où la consommation d’énergie par habitant continue d’augmenter à un rythme soutenu, où les produits agricoles hors-saison abondent dans nos supermarchés, où les déchets spéciaux s’accumulent suite à l’obsolescence rapides de nombreux objets de consommation (combien de temps dure un téléphone portable avant d’être remplacé par un nouveau ?), où les gaz à effet de serre émis continuent à croître, peut-on vraiment honnêtement se targuer d’être des modèles en matière d’écologie ?

 

Rois des écolos.... ? Mon oeil... pollution

 

Au fond, le titre de 20 minutes est soutenu par une seule idée : le fait que les Suisses fassent un peu mieux que les autres, en particulier dans le tri des déchets et dans le recyclage. Mais c’est de l’autosatisfaction facile et un constat d’aveugle : bien sûr, « l’écologie du riche » qui soigne son environnement immédiat et trie soigneusement ses déchets a bonne presse chez nous. Mais qu’en est-il des (trop) nombreux produits agricoles et industriels que nous faisons venir du bout du monde ? On va imputer cette pollution (production et transport) à la Chine, à l’Inde ou à l’Australie, mais le destinataire final des produits est bien chez nous, en Occident, et notamment en Suisse.

Faire produire et polluer les autres pour sa propre consommation….

Non, nous ne sommes pas les « rois des écolos ». Ce titre n’est qu’ un attrappe-couillon….un de plus !

Dani

20
avr 2008
Posté dans Des statistiques... par Dani à 6:25 | Commentaires fermés

Dépêche de l’ATS, dans Le Temps du samedi 19 avril 2008

En page 15 du quotidien, un article titre « Les délits sexuels en hausse dans le canton de Fribourg » suite à la présentation des statistique de la police cantonale pour l’année 2007.

Le citoyen assurément peut y aller de son inquiétude, frappé par ce titre, surtout s’il ne lit pas le reste de l’article (ce qui est souvent le cas, reconnaissons-le). Ainsi, il craindra cette augmentation apparente des viols, des attentats à la pudeur et autres contraintes sexuelles…

A juste titre ? Voyons donc cet article…

Le début de l’article indique tout d’abord un recul de la criminalité dans le canton de Fribourg en 2007. Tiens, pourquoi n’ont-ils pas décidé de faire le titre avec ça ? Manifestement, on préfère privilégier les mauvaises nouvelles, quitte à devoir les chercher dans le détail de la statistique. Poursuivons…

Après l’évocation de ce qui fait le poids des statistiques (les infractions contre le patrimoine : vols, cambriolages, etc.), on finit par arriver au 4ème paragraphe à la question des délits sexuels. Et là, je cite l’article :

- Les délits sexuels ont pris l’ascenseur en 2007 dans le canton de Fribourg.

- Ce sont surtout celles (les infractions) liées aux nouvelles technologies qui sont en hausse.

- les types d’infractions les plus graves, soit les actes d’ordre sexuel avec des enfants, la contrainte sexuelle et le viol sont heureusement en baisse.

- Pour ce qui est des viols, il en a été enregistré huit, soit le chiffre le plus bas des cinq dernières années.

- Ce sont les dénonciations pour pornographie illégale qui gonflent la statistique.

Alors quoi ? Eh bien, il y a un manque de cohérence entre ce titre, qui évoque une augmentation du danger et le constat de la police évoqué plus précisément dans l’article. Si on enregistre ce chiffre en augmentation, ce n’est pas à cause d’une augmentation des agressions sexuelles, mais plus probablement à cause d’évolutions de la technologie et de sa maîtrise par la population : plus de sites internet illégaux, plus de capacité de trouver ces images chez certains, plus de circulation d’images sur des portables plus perfectionnées qu’auparavant, etc.

Mais il est tellement plus accrocheur de parler d’une hausse des délits sexuels que de mettre en évidence une évolution particulière que le journaliste responsable de la titraille n’a pas su résister. Dommage de voir un journal dit de référence céder à la mode des journaux gratuits…

Dani

Quand la hausse des délits sexuels évoque une baisse... dans Des statistiques... 499486279_504dfe09d2_o

 

1...5758596061

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni