Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

Archive pour mars, 2013


A quand des leçons de vocabulaire… ?

25 mars, 2013
L'idée reçue, Sur internet | Commentaires fermés

 

A quand une leçon de vocabulaire économique et politique pour les responsables des médias ?

Voir ici, trouvé à l’instant : http://www.rts.ch/info/economie/4767225-chypre-trouve-un-accord-avec-l-ue-et-le-fmi-pour-eviter-la-faillite.html
Un Etat ne fait pas « faillite » ! Ou alors, où est l’organisme mondial des faillites, où est le juge des faillites, qui s’occupera de la liquidation, de la vente aux enchères du territoire ?

 

C’EST DU GRAND N’IMPORTE QUOI !!!  

Et cela se répète jour après jour, avec ce mot, avec d’autres… Allez ensuite donner des cours de droit et/ou d’économie à des jeunes qui lisent ces bêtises tous les jours. On finit par passer plus de temps à déconstruire les idées reçues fausses qu’à présenter les réalités.

Un Etat est souverain, peut se déclarer en cessation de paiement… mais ne peut pas faire faillite !

Daniel

Désabonnement pour inefficacité…

14 mars, 2013
Divers | Commentaires fermés

Parmi les nombreuses raisons qui expliquent le déclin de la presse, il y a l’incompétence administrative et le manque de respect de l’abonné…

Madame, Monsieur,

Je suis un abonné de longue date à « Alternatives économiques » (en tout cas depuis plus de 20 ans !) et je ne vais pas renouveler mon abonnement cette année, au contraire de toutes les précédentes. En effet, quoi qu’on puisse penser d’une publication, l’idée de s’abonner vient généralement d’une envie de recevoir son journal à domicile. Or, ce n’est plus le cas et mes derniers courriers sont restés sans réponse.

En novembre 2011, j’ai changé d’adresse et je vous ai communiqué les coordonnées de mon nouveau domicile. Très rapidement, j’ai reçu mon journal à ma nouvelle adresse. Ce n’était pas un réacheminement postal, contrairement à ce que m’a répondu dans un premier temps l’une de vos collaboratrices (Mme Puchaux), puisque l’adressage correspondait bien. Mais tout à coup, début 2013, le journal arrive à nouveau à mon ancienne adresse. Je décide alors de le signaler par mail à votre rédaction et après une certaine attente, je reçois une réponse me mettant en cause en estimant que je n’avais pas mis à jour mes informations dans mon
« espace personnel ». Un an et demi après, les personnes qui gèrent votre fichier réinventent mon ancienne adresse et je devrais considérer que je n’ai pas mis à jour mes données moi-même… Sachez donc que si je sollicite un abonnement à une revue dans sa version papier, ce n’est pas pour aller passer du temps à bidouiller des données sur un site Internet.

Devant mon insistance, cette personne finit par me répondre qu’elle a mis à jour mes données avec ma nouvelle adresse. J’attends donc mon journal pour le mois de mars. Mais celui-ci n’arrive tout simplement plus du tout. Je me renseigne par téléphone auprès de mon ancien immeuble et rien n’est arrivé non plus pour moi. Après la mauvaise adresse, plus d’adresse du tout… J’écris alors un message au secrétariat de rédaction ainsi qu’un deuxième à la rédaction pour exprimer mon dépit. C’était il y a 4 jours et je n »ai reçu à ce jour aucune réponse. L’indifférence, tout simplement. Peut-être avez-vous trop d’abonnés.

Dans ces conditions, vous comprendrez aisément que je vais laisser tomber mon abonnement, peut-être au profit d’une autre publication. Je n’ai pas envie de continuer à perdre du temps pour ne recevoir ni journal, ni réponse. Après tout, avec les années, je lisais une partie de plus en plus restreinte du journal et je ferai donc le deuil assez facilement, d’autant plus que si le nombre de pages a bien augmenté, les alternatives se sont elles faites beaucoup plus rares. Je vous prie donc simplement de croire que je ne
me réabonnerai plus à l’avenir, mais que j’envisagerai tout de même d’acheter occasionnellement un numéro en kiosque si je constate qu’un sujet en particulier attire mon attention. Evitez donc de m’envoyer des publicités par la poste pour un réabonnement, car elle seront ornées d’un « retour à l’expéditeur » avant de vous revenir.

En espérant que vous questionnerez ces dysfonctionnements, je vous souhaite de retrouver une meilleure efficacité.

Daniel Schöni
Enseignant d’économie – Lausanne

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni