Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 5 février 2011
Archive pour le 5 février, 2011


M.H. Miauton et les dictatures

5 février, 2011
Divers | 4 réponses »

Le Temps du 4 février 2011 : La jolie révolution

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/d24d237a-2fe0-11e0-8ce3-09bbe608bf14/Quelle_est_jolie_la_r%C3%A9volution

M.H. Miauton et les dictatures democratie_sous_la_botte-ce234

.
Encore une fois, « Le Temps », journal pourtant généralement de bonne qualité, accueille une chronique lamentable de Madame Marie-Hélène Miauton, plus spécialisée dans le sondage téléphonique que dans la réflexion sur des matières complexes. Nous avions déjà vu que son monde était fort simple et nous avions été sidérés par une théorie pour le moins surprenante : les noirs américains sont responsables du racisme envers eux. Aujourd’hui, ce qui me laisse pantois, c’est que la rédaction du Temps continue à autoriser cette dame à occuper une partie de sa page « débats » chaque semaine.

Cette fois, c’est la « jolie révolution » égyptienne qui anime Madame-la-sondeuse. A juste titre, elle relève une forme de « romantisme » qui affecte les commentateurs occidentaux face à une révolte populaire dont on ne sait pas vraiment à quoi elle aboutira. Il est en effet bon de rester éveillé et de se poser des questions avant de s’enflammer. Mais Mme Miauton ne se pose pas de questions, elle connaît les réponses !

Et, dès le romantisme dénoncé, elle fonce vers le diable : la « récupération islamiste » des révoltes populaires en Tunisie et en Egypte. Il suffit que « les partisans en nombre de Rached Ghannouchi » aient accueilli celui-ci à Tunis en criant « Allah Akbar » pour que la Tunisie soit mûre pour devenir une république islamiste à l’iranienne. Quant à l’Egypte, les « frères musulmans » incitent la foule à repousser « les propositions somme toute acceptables de Moubarak« . On pourrait discuter ce dernier point, mais on peut tout de même comprendre que les manifestants égyptiens, et pas seulement les frères musulmans, ne soient pas forcément prêts à tout poser pour laisser Moubarak reprendre la main. Les propositions pourraient être des leurres… et celle qui passe son temps à dénoncer la naïveté des autres affiche la sienne en gros plan.

Mais le pire est à venir. « Nous les occidentaux sommes sans doute masochistes« . Pourquoi ? Parce que « nous nous ingénions à porter atteinte directement ou indirectement aux pays arabes qui font rempart à l’extrémisme« . Oui, vous avez bien lu : le sondeuse-chroniqueuse estime qu’il faut soutenir, ou du moins ne pas déranger, les dictatures qui ont le bon goût de faire barrage à l’extrémisme (le musulman, donc… pas celui des tortionnaires de Moubarak ou de Ben Ali). Déplacé dans le temps, cela consisterait à dire qu’il faut soutenir les régimes d’Hitler et de Mussolini – au début des années 30 – parce qu’ils font barrage au communisme. Et elle enchaîne en affirmant que c’est à cause des occidentaux que le Shah d’Iran (ce démocrate merveilleux…) a dû laisser la place à Khomeiny. Or, un régime plus respectable en Iran n’aurait peut-être pas conduit à la révolution iranienne… Et pour être sûr que chacun comprenne bien où elle veut en venir, elle évoque encore « notre aveuglement démocratique« … vous savez, cette tendance à préférer la démocratie aux dictatures chez les autres. Car pour Mme Miauton, les arabes ne sont pas dignes et mûrs pour la démocratie : si les dictateurs flanchent, ce sera forcément pour laisser la place à des gens bien pires : des despotes islamistes. Aucune autre issue n’est possible. Alors, mieux vaut nos copains les dictateurs…

Je ne lui trouve qu’une excuse possible pour écrire des choses pareilles : la peur que lui inspire ce qu’elle considère probablement comme un gigantesque Bougnoulistan au sein duquel elle n’arrive pas à faire de différence entre la situation de la Tunisie de 2011 et celle de l’Iran de 1979. Partout, elle préférerait continuer à voir régner les dictateurs, quitte à les adoucir un chouïa en leur proposant des échanges économiques (avec combien de pots-de-vin… ?). Tian’anmen 1989, voilà le modèle ! Pour conclure sa chronique, et parce que cela fait partie de son cahier des charges – ou parce que c’est un « mot d’ordre » reptilien – Mme Miauton finit par moquer « les gauchistes entraînés par Zisyadis débarqués à Tunis » pour exprimer la solidarité de notre pays à la population tunisienne. Je ne sais pas ce qu’ils vont faire là-bas, mais une chose est sûre : eux au moins iront sur le terrain prendre connaissance de la situation plutôt que de pérorer à coups d’idées reçues et de schémas éculés.

J’ignore de quoi l’avenir des pays arabes sera fait et j’admets que l’on peut à juste titre s’inquiéter de certaines situations. Mais une chronique antidémocratique par principe n’est pas digne d’un journal comme « Le Temps ».

Daniel

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni