Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

19
sept 2010
Jeunes engagés ou cools ?
Posté dans Propagande par Dani à 1:04 | 5 réponses »

La campagne de la « Session fédérale des jeunes » pour motiver des jeunes à s’engager en politique

http://www.etre-politicien.ch/f/politspiel.html

C’est au détour d’une rue que je suis tombé sur l’affiche ci-dessous (que j’ai photographiée…) et que j’ai été plongé dans un abîme de perplexité. Le message : « C’est cool d’être politicien, parce que tu peux assister à la coupe du monde depuis les loges V.I.P.« .

Dingue ! Quand on sait l’énergie que doit dépenser chaque militant ou conseiller communal engagé et consacrant du temps à des causes publiques pour essayer de faire comprendre que non, décidément non, il ne fait pas cela pour récolter des avantages personnels ou gagner de l’argent. Et voilà une affiche qui énonce tout de go le contraire : « Faire de la politique, c’est bénéficier d’avantages« .

 

coolpolitic.jpg

 

Et ce n’est pas tout, « la politique » offre encore d’autres avantages :

- Voyager en première classe ! Gratuitement !

- Plaisanter avec Obama lors d’une conférence de l’ONU !

En somme, être politicien, c’est plaisanter avec des vedettes (heureusement qu’ils ont choisi Obama, cela aurait pu être Lady Gaga…) avoir accès à du luxe et ça qui est cool. Bien sûr, j’ai fait dans ces premières lignes une lecture au premier degré de la campagne d’affichage, mais c’est précisément la lecture qu’en ont aussi fait plusieurs jeunes à qui j’ai demandé s’ils avaient vu les affiches et comme ils avaient réagi.

Alors, peut-être que tous ceux qui prendront cela au premier degré sont de parfaits idiots, puisque les auteurs de la campagne s’en justifient avec un document accessible sur leur site internet : »La campagne de pub doit montrer qu’être un/e politicien-n-e n’est pas ennuyeux, que les politicien-n-e-s vivent des expériences passionnantes, rencontrent des personnalités importantes et participent à des manifestations exceptionnelles« .

Mais pour commencer, à mon sens, ce n’est pas drôle. C’est apparemment une forme d’amusement qui fait fureur dans certaines agences de pub et qui consiste à afficher sur les murs des préjugés répandus en espérant ainsi les faire prendre pour ce qu’ils sont, soit des préjugés. Mais il faut avoir une sacrée foi en l’influence des slogans pour espérer ce résultat. Quant à présenter cela comme de l’humour, cela me laisse perplexe…

Non, je pense vraiment qu’on peut lire tout autre chose dans ce mécanisme de défense. La politique est vue comme grise et ennuyeuse et on préfère contourner la difficulté de la présenter pour ce qu’elle est : un engagement citoyen, exigeant, souvent intéressant mais qui demande d’y consacrer du temps et de l’énergie. Ici, on tente d’expliquer qu’à côté de l’ennui des longues réunions, il y a des compensations en forme de wagons de 1ère classe ou de coupe du monde. Pauvre !

Parce qu’au delà de ce prétendu « humour« , il s’agit bien de dire à un jeune : « Démarre ta carrière politique à la Session des jeunes ! » On passera sur cette énorme faute de syntaxe du communiqué de presse, mais on peut relever qu’il n’est pas ici question de s’engager pour défendre les valeurs d’une nouvelle génération ou pour apporter de nouvelles idées, mais bien de préparer sa carrière individuelle. Et si ce communiqué s’applique à énoncer ses loges VIP et ses voyages en première classe, il se contente de mentionner discrètement que « sept thèmes » seront au centre des discussions de la Session des jeunes sans en préciser aucunement le contenu. Alors, les affiches peuvent bien être provocatrices, le fond du message est cohérent : c’est bien de « carrière politique » qu’il s’agit pour « motiver » les jeunes (termes du communiqué) !

Les jeunes, je les rencontre tous les jours dans mes classes. Ils ont des valeurs, des préoccupations, une vision de la société et souvent aussi des préférences politiques. Ce qui les motive, c’est de mieux comprendre un système politique qui leur paraît souvent opaque et très complexe pour mieux défendre leurs droits. Ce sont aussi des valeurs et des principes qui les motivent et ils rêvent encore de politiciens qui s’engagent par idéalisme. Cette campagne leur fait injure… même si c’est en prétextant un humour 2ème degré et décalé.

J’aimerais qu’on trouve autre chose pour attirer la jeunesse vers la chose publique…

Daniel


Fil RSS 2.0. Réponses et trackbacks sont desactivés.

5 réponses:

  1. karinesperanto écrit:

    Très intéressant, ton article, Daniel… Je comprends très bien ta déconvenue : quelle drôle de façon de vouloir intéresser les jeunes à la politique !

  2. Effectivement, c’est profondément affligeant… Leur jeu de l’Oie est pas mal aussi : réussir en politique, c’est rencontrer Hilary Clinton pour dîner, dormir dans un cinq étoiles, être invité à la première d’un film de Clooney, se balader en jet privé ou en hélicoptère… En gros, être conseiller fédéral est le métier « le plus génial »!

  3. Philippe Nantermod écrit:

    Dramatique, en effet…

  4. @Fabien :
    Je n’avais pas poussé la curiosité jusqu’à essayer le jeu de l’oie… Berk !

    @Ph. Nantermod :
    Bon courage pour attirer les jeunes en « faisant de la politique » !

  5. Joe Bar écrit:

    Dans le genre bêtifiant, la campagne Jean-Michel Utile de Lausanne était pas mal aussi !

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni