Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

26
mai 2009
La TSR et le scandale des blogs rémunérés
Posté dans Scène médiatique, Télévision par Dani à 12:02 | 13 réponses »

Sur la Télévision suisse romande, le 24 mai 2009 : Les auteurs de certains blogs sont rémunérés pour faire de la publicité

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&channel=info#program=15;vid=10733611

La TSR et le scandale des blogs rémunérés dans Scène médiatique humour-blog2
Un blog… ça a un petit côté amateur, gratuit, bricoleur. Alors, quand un journaliste de la TSR entend que des blogueurs sont rémunérés, il s’inquiète et monte un sujet. Qu’est-ce que c’est que cette équipe de gâche-métier qui tente de piquer de la place !? Reprenons, dans l’ordre…

Entrée en matière du présentateur du TJ : « Polémique autour des blogs sur internet, vous savez, ces sites sur lesquels souvent des personnalités s’expriment, sur la pluie, le beau temps, la vie, la mort, le sport, l’actualité… Des blogueurs dont on sait maintenant que certains sont rémunérés pour vanter les mérites d’un produit ou d’un service sous couvert de simplement livrer leur opinion« .

Je n’avais pas remarqué qu’il y avait à proprement parler une « polémique« … On commence par une confirmation : ces blogs, ce n’est pas très sérieux (la pluie, le beau temps,…). Mais vous vous rendez compte ? Il y en a qui sont payés pour vendre un produit sous couvert de reportage ou d’opinion…. Dingue, cela n’arriverait jamais avec la presse traditionnelle. Ah oui ? Vous vous souvenez de cet article sur Easy Jet :

24 heures : Publicité gratuite pour Easy Jet ?

L’article du quotidien a disparu des archives en ligne, mais ma critique est toujours là… ;-)

On poursuit ? Une « blogueuse à succès » apparaît à l’écran et avoue un revenu de 1200 euros brut. Combien d’articles ? Combien d’heures de travail ? Cela aurait été intéressant pour effectuer quelques comparaisons… « Cécile est payée pour vanter sur son blog les mérites d’un produit ou d’un service. Elle a même fait récemment la promotion de la Suisse. » Elle ajoute à son billet la mention [Ceci est un billet sponsorisé]. Cela ressemble donc furieusement à ces pseudo-articles de plus en plus fréquents dans la presse quotidienne, dont la mise en page nous induirait assez facilement en erreur, mais qui portent la mention « Ceci est une publicité« . Rien de vraiment neuf sous le soleil, non ?

Et, tout au long du reportage, on entend revenir le tintement de la monnaie en train de tomber, comme dans « Money » des Pink Floyd…

Et puis, le scandale qui fait frémir le journaliste auteur du sujet : « La blogueuse française, qui n’a jamais mis les pieds en Suisse, recommande chaudement le Valais et le domaine des Portes du Soleil. Elle remarque aussi que faire ses courses à la Migros est terriblement exotique« . Et on précise que pour elle, parler de la Suisse sans la connaître, « ce n’est pas tromper le lecteur« .

Vous vous rendez compte ? Elle ose même, en plus d’être rémunérée, parler d’un pays qu’elle ne connaît pas ! Là encore, je vous propose un petit retour en arrière vers un de mes anciens billets :

La Finlande : ses tueurs, ses sportifs et ses compétitions insolites

Sûr que les journalistes de « 20 minutes » avaient fait un déplacement en Finlande pour découvrir que ce pays était celui des tueurs et des concours idiots ! Les lecteurs des journaux gratuits sont-ils donc trompés tous les jours par des journalistes planqués derrière leur ordinateur ? La blogueuse du jour a appelé sa mère au téléphone, comme l’aurait fait n’importe quel rédacteur assis devant son écran. En somme, elle a presque fait « un vrai travail journalistique ». Et on conclut avec le spécialiste du jour : « Le blogueur, normalement, a une indépendance, une opinion. Il exprime cette opinion et cette opinion ne doit pas être altérée par des facteurs externes tels que le financement d’un article ou des biens qui seraient échangés en échange de propos plutôt positifs que négatifs« .

C’est drôle… On pourrait ici remplacer « blogueur » par « journaliste ». Un travail altéré par des facteurs externes comme le financement… quel scandale ! Au fait, ils vivent comment, la plupart de nos médias ? L’info n’est jamais « altérée » ?
« Si le lecteur n’est pas intéressé par l’information… eh bien, qu’il ne la lise pas !« .Tiens, c’est rigolo, c’est un truc qu’on m’a déjà dit lorsque je critique certains journaux…

Et pour finir, on apprend encore qu’il faut « occuper le terrain« , que c’est peu coûteux (10 fois moins cher qu’une campagne de publicité traditionnelle). C’est, selon la conclusion du reportage, « efficace, mais sans scrupules« .

Oui, comme les journaux gratuits, comme les émissions aguicheuses de la course à l’audience, comme les publicités au milieu des films, comme les fausses Unes de certains quotidiens, comme les article à la limite entre la publicité et l’information, comme les fausses informations qui apparaissent en ligne avant le premier début de commencement de vérification, comme…

Bref… Si les médias veulent survivre dans cette jungle commerciale où tous les coups sont permis, il va falloir qu’il réfléchissent sérieusement à la qualité de leur « marchandise » !

Daniel

Un autre blogueur s’amuse aussi de ce sujet de la TSR : ouvertures.info.

Et je repère à l’instant (26.5 à 18h) un autre ici : cmic.ch.


Fil RSS 2.0. Réponses et trackbacks sont desactivés.

13 réponses:

  1. enfaitetendroit écrit:

    Pour descendre la concurrence, tout est bon coco!

  2. kalvin écrit:

    Non mais ce gugusse qui signe « en faitetendroit », il se permet de ces familiarités … ;-)

    Navré ceci dit pour cette incursion sur ton terrain de prédilection, mais ce mini truc de dimanche sur la TSR censé devenir la vérité révélée par le 19:30 m’a fait grimper les murs. On va bientôt publier tout ce qu’on gagne avec nos blogs et là ils vont carrément être estomaqués …

  3. Michelle écrit:

    Comme vous, j’ai trouvé ce sujet « irritant ». En plus de ce que vous dénoncez à juste titre, je me suis demandée pourquoi la TSR est allée interviewer une bloggueuse parisienne. Parce que ça n’existe pas en Suisse, les bloggueurs rémunérés ?

    ?Polémique autour des blogs sur internet » « Des blogueurs dont on sait maintenant » D’où est-ce qu’il sort ce « journaliste » de Nouvo? Quelle polémique ? Sur quels sites et à quelle date? Il vient de découvrir les blogs sponsorisés et prétend offrir une « information » alors que c’est du réchauffé.

    Si la TSR avait voulu faire autre chose que du divertissement pour un public qu’elle juge non informé, un éclairage sur la situation des blogs en Suisse, avec des interviews de bloggueurs suisses aurait été plus intéressant que ce regard provincial et daté sur la blogosphère parisienne.

    Commentaires sur le site de Nouvo.ch, auteur du « reportage » http://www.nouvo.ch/s-009

  4. @Kalvin :

    Il n’y a pas de terrain de « prédilection » : il appartient à tous ! ;-)

    En fait, j’avais déjà presque fini mon article quand j’ai repéré le tien et je me suis dit que ce n’était pas gênant que nous soyons deux à protester !

  5. kalvin écrit:

    @ Michelle

    On va voir ce qu’ils font des commentaires filtrés …

  6. Michelle écrit:

    @kalvin : effectivement, mon commentaire un peu (si peu!) critique n’a pas passé. Mais un blogueur a plus d’un tour dans son sac ;-) http://twitter.com/cmic/statuses/1923430802

  7. @Michelle : votre commentaire vient d’apparaître (entre 17h et 18h) alors qu’il a apparemment été posté à 11:54. (avec un lien vers ici ;-) ).

  8. RST écrit:

    @ Dani
    Le rapport des bloggeurs avec l?argent agite aussi la « blogosphère  » en France. La polémique est relayée par Vendredi ici http://www.vendredi.info/spip.php?article2248 . Les « vedettes » de la blogosphère qui réclament des sous parce qu’ils alignent 2 mots sur leur clavier en se prenant pour des Hemingway en puissance je trouve ça pitoyable. Au moins autant que le dénommé P.Jorion qui a acquis une certaine célébrité pour avoir prévu la crise des subprimes lorsqu?il travaillait dans la finance aux USA. Apparemment, il arrive à gagner plus de 2000 euros par mois avec un système de dons ( http://www.pauljorion.com/blog/?p=3166 ). Le problème selon moi, c?est qu?il adopte un comportement pratiquement sectaire en censurant les propos qui ne lui conviennent pas et surtout, en entretenant un délire total sur les mécanismes de création monétaire, qu?il remet en cause, en contradiction avec toute la littérature spécialisée existant sur le sujet . Il se prend pour le nouveau Galilée et visiblement, ça marche !
    Quand est-ce que tu fais payer la consultation de ton blog ;-) )) ?

  9. kalvin écrit:

    @ Michelle et Dani
    Dans la série sectaire, Nouvo doit l’être aussi puisqu’il a censuré mon commentaire pour tant pas bien méchant mais certes un peu critique. Son chatouilleux les petits, et mauvais joueurs en plus

  10. @RST :
    Jamais payant, mon blog c’est pour le plaisir !

    En fait, ce qui me frappe, c’est que cela fasse un « sujet » alors que le contenu du reportage me fait furieusement penser à ce que je connais des médias traditionnels. Pour l’instant, je ne vois pas matière à polémique, mais plutôt à la continuité dans la désolation : après avoir acheté les journaux et les télés, on achète les blogs… c’est d’un banal !

    Quant à Paul Jorion, j’ai cru remarquer qu’il y a eu accrochage entre vous et lui. Je n’ai pas creusé plus avant la chose et on ne peut que regretter la pratique de la censure… Toutefois, j’avoue que sa démarche m’intéresse. Je suis personnellement un tenant de la théorie de la création monétaire par les banques depuis de nombreuses années (plus de 20 !), mais sa démarche ne m’a pas fâché jusqu’à présent. Je me demande même si considérer que les moyens de paiement émis par les banques ne sont pas des formes de monnaie ne serait pas plus révolutionnaire encore que de conserver le système M0 à M3… J’attends son prochain bouquin, sur ce thème, pour juger. On verra…

  11. Michelle écrit:

    @Dani: mon commentaire a en effet été publié un peu plus tard. Preuve que le forum de Nouvo.ch est modéré, ce qui est plutôt signe de qualité. ;-)

  12. Mathieu Janin écrit:

    Que l’on se rassure. Les blogueurs suisses ne pourront jamais vivre de leur clavier sur un marché francophone aussi petit. Pour vivre d’un blog, il faudrait obtenir une audience internationale suffisamment importante que cela implique l’utilisation de la langue anglaise. Pour ma part, je blogue depuis le vingtième siècle (à une époque où les blogues n’existaient pas encore…on parlait encore de site internet au siècle dernier). Je ne blogue pas pour gagner ma vie mais pour échanger des idées avec autrui et faire avancer la cause de l’internet participatif.

    Je n’ai jamais accepté d’écrire un article contre rémunération car les offres reçues n’entraient jamais dans mon cercle de compétence (les agences marketing qui font ce genre de promotion semblent souvent ne pas connaître le contenu publié par les blogueurs qu’ils abordent et cela les dessert). Si une telle offre me parvenait, il se peut que j’accepte le marché. Dans un tel cas de figure je publierais l’information sous forme de publireportage », comme le pratiquent généralement les bons vieux médias classique. Cela évite les polémiques et les amalgames.

    MAIS: la meilleure publicité reste le véritable bouche à oreille non commercial. Les internautes ne sont pas idiots ni naïfs. Il serait bon que les experts de marketing en ligne se le rappellent de temps à autre.

    Après plusieurs années de réflexions d’ordre éthique, je viens d’introduire la publicité en ligne sur mon blog via Google car je dépense de l’argent également sur Google pour le référencer. Mon objectif serait de réaliser une opération financière neutre et que mes frais de référencement soient couverts par « mes » rentrées publicitaires. En aucun cas d’en vivre car j’ai la tête sur les épaules ;-) Quelle est votre expérience en la matière?

  13. Bonjour Mathieu,

    Vous l’expliquez tout à fait bien : il n’y a pas de mal en soi à se faire payer pour un travail, fût-il de mettre des textes à disposition en ligne. Le tout est d’être clair et honnête avec les autres.

    Ce qui me frappait dans l’émission en question, c’était que cela apparaissait tout à coup scandaleux alors que c’est courant en ce qui concerne d’autres médias que les blogs. Pourquoi les blogs devraient-ils par nature échapper au phénomène ?

    En ce qui concerne la publicité, c’est pour moi la même question que celle des quotidiens : quid de l’indépendance ? J’utilise ici une plateforme de blog qui est mise gratuitement à disposition et qui m’inflige donc des publicités. Cela ne me rapporte rien, si ce n’est la possibilité de bloguer sans devoir payer. Et aucune publicité ne m’a choqué jusqu’ici. S’il devait en venir une, j’essaierai de prendre contact avec mon hébergeur…

    Et je pourrais toujours changer de plateforme… Il y en a d’autres.

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni