Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

15
nov 2008
Faux synonymes envahissants…
Posté dans Des mots ! par Dani à 10:56 | 1 réponse »

Dans les médias, mais aussi dans les conversations…

Le vocabulaire recèle souvent des difficultés particulières : en effet, nombreux sont les mots dont nous ne connaissons le sens que de façon approximative, mais que nous utilisons pourtant dans nos conversations et qui font les titres de nos journaux. Certains d’entre eux sont pourtant chargés d’enjeux et les confusions éventuelles peuvent avoir de l’importance dans la compréhension de certains débats publics.

Cas particulier de ce problème : des « synonymes apparents », des mots qui parsèment les discours et qui sont (trop) souvent utilisés comme s’ils étaient porteurs d’un même sens. Du coup, des malentendus surgissent très rapidement. Quelques exemples :

Compromis – consensus – concordance

Trois mots fréquemment utilisés pour décrire la pratique du système politique suisse. Parfois, on parle de démocratie de consensus, mais pour peu après préciser qu’on y fait des compromis. Or, ces deux notions sont presque antinomiques : entre un consensus qui forme une solution satisfaisant tout le monde et un compromis qui offre une voie médiane qui ne satisfait en réalité pleinement personne, il ne devrait pas y avoir de confusion possible. Et la notion de « concordance « vient achever de troubler les esprits. L’UDC estime que la concordance a été atteinte par la non-réélection de son conseiller fédéral en 2007 alors que ses adversaires ne l’ont pas réélu justement parce qu’ils le considéraient comme inapte à la concordance. Cet art du compromis est manifestement suffisamment complexe pour permettre plusieurs acceptions du mot chez nos politiciens.

Economie de marché – capitalisme – libéralisme

Là aussi, tout dans un grand seau. Ces notions ne sont pas sans rapport, loin s’en faut, mais il conviendrait d’opérer tout de même des distinctions au moins conceptuelles. Les utiliser comme simples synonymes est une preuve admirable de simplisme. Je ne vais pas développer ici, car ce serait trop long, mais de nombreux ouvrages d’historiens, de sociologues ou d’économistes proposent d’intéressantes réflexions à ce sujet.

Dépénalisation – libéralisation – légalisation

Ces trois-là sortent tour à tour, dans le plus grand désordre, lors des débats sur la politique de la drogue. J’ai déjà tenté d’expliciter quelque peu les différences dans un billet précédent. A l’heure où nous nous apprêtons à nous prononcer dans les urnes sur cette thématique, des clarifications « plus claires » de nos autorités seraient les bienvenues. Et comme souvent, il faudrait encore bien préciser de la dépénalisation ou de la légalisation de quels actes exactement on parle !

Croissance – développement – progrès

Le débat sur les méfaits des retombées de la croissance économique provoque généralement des réflexes automatiques associant celle-ci au développement ou même au progrès. Les discussions gagneraient en clarté si on se donnait la peine de distinguer les concepts, quitte ensuite à expliciter les relations nécessaires ou possibles entre eux. Envisager un progrès humain durable sur le long terme nécessitera très certainement à terme de détacher celui-ci de l’impératif de « croissance ». Distinguer ce qui est quantitatif de ce qui est qualitatif serait à cet égard un minimum. Quant à la notion de développement, elle mériterait justement d’être plus clairement développée et moins souvent simplement utilisée comme cache-sexe dans l’expression « développement durable »…

Racisme – xénophobie

Voici encore un magnifique exemple de faux synonymes. Un bon dictionnaire va permettre de séparer « l’hostilité à ce qui est étranger » (xénophobie) de la « théorie professant l’inégalité des races » (racisme). En effet, même s’il a fini par signifier aussi une forme de systématique dans la haine raciale, le « racisme » est d’abord, comme de nombreux mots en -isme, une doctrine. Adorer son cuisinier noir reste possible à un raciste, qui considérera pourtant que les noirs lui sont inférieurs par nature. La distinction claire entre ces deux mots est réellement porteuse de sens et de réflexion.

Crise – récession

On est en crise… on est en récession. Encore une joyeuse paire de mots trop souvent interchangés pour éviter les répétitions. Or, si la récession désigne une période plus ou moins longue de recul du PIB (produit intérieur brut) accompagnée d’augmentation du chômage, la crise désigne plus précisément le moment nettement plus court auquel tout va se décider, lorsque l’apogée d’une période d’expansion économique cède aux mécanismes entraînant la récession.

Employés d’Etat – fonctionnaires

Tentant d’en faire des synonymes absolus… Et pourtant, le terme de « fonctionnaire » a très longtemps désigné un statut juridique particulier qui a été supprimé à peu près partout en Suisse. Etant donné la fin de la « nomination », il conviendrait de parler aujourd’hui d’employés de l’Etat. Ici, il faut pourtant bien admettre que le risque de confusion a disparu avec le statut…

Ecologie – protection de l’environnement

Qui confond encore ces deux notions ? Plus personne ? Permettez-moi donc d’en douter… J’entends encore assez souvent parler de l »écologie comme d’une simple protection de l’environnement. Et pourtant, c’est une notion tellement plus vaste qu’ils me faudrait de longues lignes pour en parler…

Et les exemples du même tonneau sont plus nombreux. Certains répondront peut-être que cela n’a pas d’importance et que c’est du « pinaillage d’intellectuel ». Le simplisme contemporain fait parfois des ravages dans ce domaine ! Or, le débat gagne en richesse, en finesse et en clarté à chaque fois que l’on se donne la peine de définir un peu précisément de quoi on parle.

Dani


Fil RSS 2.0. Réponses et trackbacks sont desactivés.

Une réponse:

  1. Guillaume Barry écrit:

    Bravo et merci. Ça fait vraiment du bien devoir qu’on n’est pas seul à attacher quelque importance aux distinctions d’ordre sémantique et à déplorer la paresse conceptuelle qui se satisfait d’une nourriture intellectuelle monosapide.

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni