Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

  • Accueil
  • > Divers
  • > Commentaires sur les Roms : le Matin ne s’améliore pas !
8
nov 2008
Commentaires sur les Roms : le Matin ne s’améliore pas !
Posté dans Divers par Dani à 11:14 | 12 réponses »

Le Matin du 6 novembre 2008 : Roms et mendicité: acharnement policier ?

http://www.lematin.ch/fr/actu/suisse/roms-et-mendicite-acharnement-policier_9-305064

Commentaires sur les Roms : le Matin ne s'améliore pas ! 2____________article
J’ai déjà eu plusieurs fois l’occasion d’évoquer la désastreuse gestion des commentaires par les modérateurs du site du journal « Le Matin ». On se souvient notamment des péripéties à propos de commentaires appelant crûment au meurtre des mendiants, commentaires qui étaient restés en ligne pendant plus d’un mois et que le modérateur s’était contenté de camoufler légèrement après mes interventions. L’affaire avait trouvé son épilogue lors d’une émission de RSR 1, Médialogues, lorsque le rédacteur en chef adjoint et responsable du site du Matin avait daigné répondre aux critiques.

Il vaut la peine de réécouter son intervention d’alors (qui suit la mienne) avant de prendre la mesure de la gestion actuelle des commentaires d’un nouvel article sur les mendiants Roms paru tout dernièrement. Il tentait contre toute évidence de donner l’image de quelqu’un qui maîtrisait ce qui paraissait sur son site (il vaut d’ailleurs la peine de relativiser certains de ses propos qui étaient très manifestement contraire aux faits). Que disait-il alors ?

- Que tous les commentaires sont modérés (donc lus, au moins après leur publication).

- Qu’ils ont renforcé leur contrôle.

- Que les « propos injurieux » doivent être supprimés en modérant les commentaires.

Le retour d’un article sur les Roms permet donc de s’intéresser à ces engagements dans la pratique. L’article en tant que tel n’est pas particulièrement orienté contre les Roms, mais comme on pouvait s’y attendre, le sujet va à nouveau attirer des lecteurs haineux qui vont tenter d’insérer des propos inacceptables. Un lecteur attentif s’est donc donné la peine d’utiliser le système mis en place par le Matin pour « signaler les abus« . En effet, un intervenant dont le pseudonyme correspond à « tdg » s’était permis des propos particulièrement « haineux » (orthographe d’origine !) :

j’en ai plus que marre que la Suisse acceuil tout les pouilleux de la planète – Je suis de plus en plus pour une milice privée histoire de commmencer la purification de Gèneve – Quand toute les pourritures auront compris qu’ils seront directement éliminé par la population, y en aura beaucoup moins.

Ce triste personnage avait inséré quatre commentaires en tout qui ont été tous les quatre signalés aux modérateurs. Cependant, un des commentaires a été malgré tout conservé en ligne par le responsable du site, le voici :

Y a 2 catégories de gens : 1 : ceux qui pensent aux autres et à qui les pauvres font de la peine et qui donnent et donnent et pardonne et ce font avoir etc. 2: ceux qui en pensent d’abord à leur pays et citoyens et qui éventuellement pense ensuite aux autres. Je fais parti du n°2. La misère du monde ne m’atteint pas, mais mes misérables con citoyens qui jouent le jeu de ces pourritures, là ça m’atteint!

06.11.2008 – 14:12 par tdg (Ce commentaire est toujours en ligne !)

On constate donc que les appels à l’élimination physique ont bien été supprimés (risque d’action pénale contre le Matin ?), mais que parler de ces populations en terme de « pourriture » semble tout à faire acceptable à la rédaction du Matin. Faut-il rappeler que l’utilisation de ce genre de vocabulaire à l’égard des Tsiganes évoque fortement les années noires de l’Europe sous la botte nazie ? Apparemment, « Le Matin » s’en fout !

On aurait a priori pu accorder le bénéfice du doute au responsable du site du Matin lorsqu’il se défendait lors de l’émission Médialogues. Aujourd’hui, suite au maintien volontaire d’un tel commentaire après signalisation, ce n’est plus possible. J’accuse donc ouvertement le Matin de s’accommoder de propos ignobles sur son site, car ce genre de provocations induit une augmentation significative des visites (avantageux face aux annonceurs). Pour gagner de l’argent, on devient prêt à brader le respect dû à l’être humain !

Et le problème ne vient assurément pas de l’inaction ou d’une équipe dépassée par son travail de modération, puisque celui-ci est dûment effectué lorsqu’il s’agit de faire disparaître les traces d’une erreur ou des critiques à l’encontre du journal. Tout porte donc à croire que la rédaction du Matin cautionne consciemment des propos abominables sur son site pour autant que cela soit favorable à ses affaires. A vomir !

Dani

P.S. du 12 novembre 2008 : Après avoir écrit une nouvelle fois au modérateur et avoir laissé aussi un commentaire en ce sens, en évoquant l’aspect « pénal » des choses, j’ai réussi à obtenir la disparition du terme « pourriture ». Pourquoi n’effectuer ce genre de modération que quand il est question de droit pénal ? Et l’éthique ?


Fil RSS 2.0. Réponses et trackbacks sont desactivés.

12 réponses:

  1. Très pertinente analyse de Dani, et qui se confirme très souvent pour qui va de temps en temps jeter un coup d’oeil sur les commentaires aux articles du Matin.
    En effet, si l’on considère la majeure partie des articles de ce canard, ceux-ci sont ne sont pas destinés à informer ni à susciter une réflexion, mais bel et bien uniquement à susciter des émotions intenses (colère, jalousie, désir, frustration, vindicte, notamment), exemptes de toute rationalité et intelligence.
    Dès lors, rien d’étonnant que la modération des commentaires fasse la part belle aux contributions chargées de haine, aux raccourcis illégitimes, aux appels à la violence voire au meurtre, aux généralisations hâtives, à la xénophobie, au racisme, aux interprétations erronées, à la stigmatisation des minorités, aux inductions abusives, qui ne sont que la continuation logique de l?orientation des articles.
    En faisant de son site un vaste défouloir au sein duquel quasiment tout est permis, où les propos les plus ignobles ont droit de cité et donc de publication sous un protecteur anonymat, où les appels à la raison et à la mesure ne sont souvent pas publiés tandis que les abjections le sont, le Matin ne fait sans doute que se livrer à une stratégie parfaitement volontaire, laquelle ne vise, comme le dit Dani, qu’à provoquer une augmentation significative des visites.

    L’absence quasi-totale d’éthique de ce canard se trouve, entre mille autres exemples, illustrée par les commentaires ci-dessous, et qui étaient restés en ligne près de 24 heures avant de disparaître. Dès la publication du premier, l’auteur de ces lignes avait à plusieurs reprises signalé un abus au modérateur. Cependant, ce dernier n’y avait pas donné suite, allant même jusqu’à publier deux autres messages du même type.

    Est-il besoin d’en dire plus ?

    http://www.lematin.ch/fr/actu/monde/affaire-valentin-le-couple-a-ete-interpelle_10-210941?sent=yes#Commentaires

    [Ici Matts a ajouté 3 exemplaires de ces commentaires ignobles qui sont restés plus de 24 heures sans être modérés sur le site du Matin. Un intervenant y fait une sorte d'apologie du meurtre des enfants en regrettabt que le meurtrier n'ait pas violé l'enfant en question (qu'il désigne un comme un "petit tas de viande") en décrivant par le menu la façon dont il aurait lui-même procédé pour le tuer. Il ajoute des supputations infondées de pédophilie à l'encontre du père de la petite victime et des accusations générales de pornographie contre les enfants et y ajoute un paragraphe proposant que les enfants souhaitent être violés ! Le pseudo de l'intervenant était choisi en conséquence : Marc Dutroux. Je vous passe les détails, cela vaut mieux.... Bref une prose parfaitement dégoûtante que je ne peux laisser sur mon propre blog, même si elle avait l'avantage de montrer jusqu'où le laisser-faire du Matin pouvait conduire ! Dani ]

  2. zozieau écrit:

    Oooohhhh… comme par hasard… le 9 novembre à 11h13, ce commentaire a aussi disparu.
    M’en vais faire un billet sur mon blog…

  3. @Zozieau :

    Moi, je le trouve toujours : http://www.lematin.ch/fr/actu/suisse/roms-et-mendicite-acharnement-policier_9-305064

    C’est le 19ème. ;-)

  4. Christian écrit:

    Bonsoir,

    J’ai suivi cette histoire depuis le premier billet, et je fus au début tout à fait d’accord. Cependant je ne suis plus vraiment du même avis sur cet article.

    Dans les commentaires du premier cas, on y voyait clairement des incitations au meurtre, mais dans le commentaire cité ci-dessus, ce n’est qu?une personne qui donne son avis. Elle a beau traiter certaines personnes de pourritures, il n’y a aucun propos xénophobe ou raciste (ou qui que ce soit qui puisse être choquant). Cette personne ne fait qu’exposer son point de vue et retirer ce commentaire ferait plus partie de la censure que de la modération.

    Concernant la suppression des commentaire qui relèvent des erreurs du journal, il est tout a fait normal qu’ils soient supprimés. Les commentaires sont là pour que les visiteurs puissent réagir à un sujet donné, il n’est pas utile de laisser des signalements d’erreurs qui n’existent plus. Lors d’une erreur, il est bien plus judicieux de prévenir les webmasters directement par email (je suppose, étant moi-même webmaster de plusieurs sites)

    De même, si vous avez des critiques qui s’adressent directement à la rédaction, vous feriez mieux de leur les envoyer par mail, plutôt que d’en faire une provocation dans les commentaire (à moins que ce n’en soit le but). Par contre si ils s’adressent à tous les lecteurs et restent dans le sujet, il est effectivement anormal qu’ils les suppriment.

    Je n’aime pas beaucoup « le matin » non plus, mais votre haine envers eux vous aveugle, me semble-t-il un peu trop et vous fait porter des réflexions exagérées qui ne répondent plus au bon-sens que vous sembliez avoir, c?est bien dommage.

    J?espère que vous saurez prendre en compte intelligemment ma réaction et qu?elle vous permettra de prendre un peu de recul.

    Salutations
    Christian

  5. Mwouaif….

    Tout d’abord, si je fonctionnais comme « Le Matin », je supprimerais votre commentaire, puisqu’il critique mon billet (et je note en passant que les critiques dont je parlais ne correspondent pas seulement à des erreurs corrigées par la suite, mais aussi à des critiques de fond). D’ailleurs, à vous suivre, vous devriez plutôt m’envoyer un mail pour me signaler que j’exagère au lieu de critiquer « online », puisque c’est ce que vous me suggérez de faire dans le cas du Matin…

    Au surplus, je vous trouve quelque peu présomptueux pour vous permettre de diagnostiquer de la « haine » de ma part. Je critique ce journal assez durement, en effet (mais sans comparer les rédacteurs à de la « pourriture » !). Pourquoi parler de « haine » ? Qu’en savez-vous en fait ?

    J’aime assez l’idée de prendre du recul, mais je ne suis pas sûr que vous en preniez beaucoup vous-même. Notamment quand vous estimez que traiter des êtres humains de « pourriture » ne reflète en aucune manière la xénophobie ou le racisme. Nous pouvons tout à fait être tous deux en désaccord sur la gravité des termes utilisés ici sans que vous vous posiez en donneur de leçon « d’intelligence ». Si votre intelligence à vous commande de trouver un tel terme acceptable, la mienne me dit que c’est ignoble. C’est ce que je dis dans mon billet, libre à vous de ne pas partager mon appréciation. Le fait de « tolérer » ce terme ne donne pas à votre « intelligence » plus de recul ou plus de justesse qu’à la mienne…

    P.S. Mais c’est bien que quelqu’un ne soit pas d’accord… ;-)

  6. Christian écrit:

    Je ne pense pas que je devrais vous envoyer un mail, vu que je réagis directement à l’article en question, la remarque à donc, selon moi, sa place ici.
    J’aurais du mieux choisir mes mots, je ne pensais pas qu’il aurait autant d’impact pour vous. Ce n’est certainement pas de la haine, disons du dégoût, de l’antipathie ou je ne sais quoi. Peu importe le terme, il en allait du fait que vous n?appréciez, il me semble, que peu ce journal.

    Et ensuite il ne s’agit pas non plus de débattre sur la gravité ou sur l’acceptabilité du terme de « pourriture », mais plutôt de qualifier la façon dont c’est exprimée cette personne. Dans ces premiers commentaire (ou dans ceux d’autres personnes) il avait nettement franchi les limites en faisant de l’incitation au meurtre ou à la haine, ce qui n’a évidement pas ça place. Dans les commentaires qui n’ont pas été supprimées, la personne ne fait que donner son point de vue. Avouez qu’il y a quand même une nette majoration des propos. Je ne pense pas que l’équipe de modération doit être accusée d’avoir laissé ce commentaire. Même si il est déplacé et trop « méchant », il est loin de choquer ou de pouvoir inciter les gens à le suivre dans ces idées.

    Loin de moi l’idée de me donner en donneur de leçon ?d?intelligence?, mais la façon dont vous avez écrit ce billet accuse le matin de laisser sur son site des propos intolérables et de ne faire aucun effort pour modérer les commentaires, ce qui est faux vu qu’il ne reste que quelques commentaires qui peuvent poser problème et qu’un système (bien plus) efficace de modération a été mis en place. Il me semble avoir lu que vous avez-vous même posté des propos devant être modérés et que ceux-ci avaient disparus dans les 24h.

    Et pensez bien que je prends du recul car je ne suis absolument pas d’accord avec les propos des commentaires. Ce n’est pas cela que je défend mais l’équipe de modération du matin (bien que je n’apprécie pas ce journal) qui accompli a présent son devoir, alors qu’ils auraient pu ne pas réagir du tout.

  7. J’apprécie que vous reveniez à plus de mesure dans votre évaluation !

    Je maintiens pour ma part que parler d’êtres humains en termes de « pourriture », surtout lorsqu’il s’agit d’un peuple historiquement méprisé, rappelle les pires heures de l’histoire européenne. Cela mérite assurément plus d’être supprimé que des critiques relevant les lacunes du travail journalistique. Vous estimez qu’il s’agit uniquement d’un « point de vue », peut-être un peu trop « méchant ». J’estime quant à moi qu’il dépasse les limites du respect et qu’il ne devrait pas rester sur des pages vues par des milliers de gens. Le fait que les 3 autres messages étaient encore pires ne justifie pas celui-ci à mes yeux. Manifestement, nous ne nous mettrons pas d’accord sur ce point-là.

    Je remarque au passage que dans vos termes, la modération est considérée comme juste « a priori » : « vous avez-vous même posté des propos devant être modérés« . Assurément, vous partez du principe que le modérateur avait raison de supprimer mes propos. Vous me permettrez de vous faire remarquer que vous ne connaissez même pas le contenu des propos ainsi supprimés. Comment pouvez-vous donc être si sûr qu’il était juste de les supprimer ?

    Peut-être que vous devriez plus souvent jeter un coup d’oeil aux commentaires sur le site du Matin et aux choix de modération effectués. Je pense que vous constateriez comme moi qu’elle n’est ni très rigoureuse, ni très équilibrée, et que le genre de dérapage que je dénonce est assez fréquent !

  8. Christian écrit:

    Non je ne connais pas les propos de vos commentaires, je n’ai jamais dit qu’il était juste de les supprimer, je parlais d’un contexte général concernant les remarques sur une erreur.

    Si cela vous plait ou si vous sentez le devoir de dénoncer ces commentaires, faites le donc. Selon moi, et je pense qu’une majorité me soutient, la modération actuelle est acceptable. Dans tout les cas, je ne pense pas que le matin « s’en fout », « s’accommode de propos ignobles sur son site » ou aie une telle politique pour augmenter le nombre de pages consultées. Inutile de cherche scandale là ou il n’y en a plus.

  9. @Christian :

    1) Vous avez dit précisément « vous avez-vous même posté des propos devant être modérés?« . Vous considérez manifestement comme « juste » de les supprimer sans les connaître. Ou alors, ce sont les règles de la syntaxe française que vous ne connaissez pas suffisamment?

    2) Vous prétendez avoir « une majorité » avec vous. Qui sait ? ? en tous les cas, ce sera bien difficile à vérifier. Et depuis quand la majorité donnerait par principe raison ? Ce n’est qu’une bien pauvre variante de l’argument d’autorité. Et je vous rappelle que ceux qui ont justement organisé le massacre des « pourritures » pendant les années 40 avaient aussi le soutien d’une majorité? D’ailleurs, la représentation d’une Terre plate a aussi eu en son temps le soutien d’une majorité.

    3) Mes critiques à l’égard du Matin vous ont manifestement plus dérangé que l’usage du terme de « pourriture » pour qualifier les Roms. Alors, il va falloir vous habituer à mes critiques car je ne compte pas y renoncer. Ou alors, c’est vous qui renoncerez à me lire.

  10. Christian écrit:

    Encore une fois, je n’ai jamais dit que la majotité donne raison. De toutes façon personne ne peut avoir raison sur ce sujet vu que cela dépend du point de vue de chacun. Je dis simplement que si vous voulez y changer quelques chose, vous aurez besoin de cette majorité.

    Peu importe ce que je pense du terme de « pourriture », là n’est pas la question directe de cet article. Oui vos propos à l’égard du matin me dérangent, c’est manquer de respect a ces personnes que de les dénoncer de façon erronée alors qu’ils ont fait les efforts demandés.

  11. Je vois que vous aimez bien revenir sur vos propos…

    Et je goûte particulièrement l’ironie de vous voir parler de « respect » après avoir accepté sans autres l’usage du terme « pourriture » pour parler des Roms ! [L'effort n'a PAS été fait. Ils suppriment seulement ce qui relève du droit pénal, car c'est clairement dans leur intérêt]

  12. Une preuve que le terme « pourriture » était inacceptable ?

    Je viens d’insister fermement auprès du modérateur en évoquant l’aspect pénal de la chose. Le commentaire incriminé vient de disparaître moins de 15 minutes après ma démarche…

    Quant le mot « pénal » apparaît… le Matin modère. Mais pas avant. Où est le progrès ?

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni