Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

28
sept 2008
Petites sottises médiatiques – IV
Posté dans Divers par Dani à 11:01 | 10 réponses »

Dans la presse et les médias (du 22 au 28 septembre 2008)

 

La « Une » du Matin du 22 septembre : « Il lutte contre la mort ! »

La « Une » montre la photo du conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz et évoquant une « lutte contre la mort« , mais à l’intérieur du journal on découvre tout autre chose : un article qui nous dit que sa vie n’est pas en danger !

Jolie contradiction… commerciale !

 

Le Matin bleu du 23 septembre 2008 : Victoire pour les copains des lapins

Une info qui pèse un quart de la page 9 du Matin : les amateurs de viande de lapin devront être informés si l’animal a souffert ou non de son vivant lors de son élevage…

Ce qui coince ? La photo qui accompagne le texte montre un lièvre, animal sauvage dont personne ne fait l’élevage ! Mais cette erreur n’apparaît que sur la version papier du journal, le site montrant apparemment bien un lapin… mais manifestement sauvage lui aussi… Sauvage ou domestique, aucune importance.

 

Dans « Le Nouvelliste » du 25 septembre 2008, sous la plume de Pascal Décaillet : La queue et les oreilles

Sous un titre d’une grande subtilité (!), Pascal Décaillet ne craint pas le simplisme le plus échevelé, entraîné qu’il est par ses préférences politiques affirmées : « Que la droite gagne les élections, et elle gouvernera. Idem pour la gauche. Voici venu le temps des programmes clairs et des choix de société courageux« .

La gauche n’a jamais été majoritaire au niveau fédéral, JAMAIS ! Dire qu’elle ne doit gouverner que comme majoritaire, cela signifie que la droite doit gouverner seule en Suisse, pour toujours ou presque… Alors, on peut s’interroger : Décaillet n’a-t-il jamais entendu parler des systèmes de coalition ou de concordance ? Un gouvernement avec alliance au centre (comme en Belgique, en Autriche, aux Pays-Bas ou tout simplement dans notre pays depuis presque 50 ans) n’a-t-il donc aucun sens ? S’agit-il simplement de manipulation éhontée ? Si c’est le cas… c’est pas très subtil !

 

Sur « Le Matin online » le 24 septembre 2008 – A contresens sur l’A16 : les chauffards sont souvent des personnes âgées

Si l’article part de cas réels ayant impliqué des personnes âgées dans des accidents sur l’autoroute, son titre fait l’impasse sur la moitié des conclusions de l’étude mentionnée du Bureau pour la prévention des accidents : les jeunes sous l’influence de l’alcool !

Or, les statistiques policières (exemple à Genève) le démontrent amplement, les aînés tiennent une part minoritaire dans les accidents de la route, alors que ce sont les moins de 30 ans qui battent des records.

Mais il est tellement plus commode de se contenter de conforter un préjugé défavorable aux conducteurs âgés ! Les préjugés, spécialité journalistique de ce quotidien ?
A la prochaine…

Dani


Fil RSS 2.0. Réponses et trackbacks sont desactivés.

10 réponses:

  1. Pokjedéblokk écrit:

    Renseignez-vous, les contresens sur autoroute (ce dont parlait l’article) sont presque exclusivement le fait de conducteurs agés.
    Exceptions faite des jeunes débiles qui le font volontairement (heureusement ça arrive assez rarement en Suisse).

    D’autre part, presque tout les jeunes ont une voiture ou une moto dès l’âge de 18 ans et s’en servent abondamment, alors que nombre de vieux ne roulent plus ou pas souvent, or moins on roule moins on risque l’accident, c’est aussi statistique, et celà quelle que soit la manière dont on se comporte au volant.

    Les statistiques détaillent les accidents « sous l’influence » de l’alcool et de la drogue mais elles ne parlent pas de ce qui arrive sous l’influence des médicaments (prescrits ou non).

    Bref c’est facile d’ergoter juste pour le plaisir d’ergoter, comme on le sait tous, les chiffres de statistiques on peut leur faire dire à peu près ce qu’on veut.

    Bla bla bla bla…

    Bon dimanche.

  2. Si on peut « faire dire ce que l’on veut à des statistiques », comment faites-vous pour savoir que « les contresens sur l’autoroute sont presque exclusivement le fait de conducteurs âgés » sans vous référer vous-même à une statistique ? ;-)

    Et je vous signale en passant que vous vous trompez en croyant sur parole cet article : il n’y a de loin pas que des personnes âgées qui font des contresens ! Elles font partie des « personnes à risque » en compagnie de certains jeunes, mais la sélection de deux principaux groupes à risque, cela ne signifie pas une addition de 50 % et 50 % des cas. En réalité, elles font toutes deux moins que la moitié des cas. — et je précise que je tiens aussi mes informations d’un spécialiste de la sécurité routière !

    D’autre part, le graphique de la police genevoise ne montre pas que les fautifs d’accidents, mais aussi les victimes. Les personnes âgées roulent moins, c’est certain : mais il se trouve qu’elles sont nettement plus souvent victimes que fautives, alors que pour les jeunes c’est l’inverse. Il faut donc vouloir et apprendre à « LIRE » les statistiques…

    Mais c’est vrai que les préjugés, c’est plus facile que les statistiques ! ;-) ;-)

  3. Pokjedeblokk écrit:

    « Les personnes âgées roulent moins, c’est certain : mais il se trouve qu’elles sont nettement plus souvent victimes que fautives, alors que pour les jeunes c’est l’inverse. Il faut donc vouloir et apprendre à « LIRE » les statistiques ? »

    Tout-a-fait d’accord, pour autant que l’on tienne compte des paramètres, un vieux à peine effleuré par une auto sera plus facilement blessé et/ou aura plus de dommages qu’une personne de 20 ans plus souple. Un jeune peut avoir assez de reflexes pour empêcher un accident alors que le vieux ne pourra pas éviter le choc. Une personne agée est plus facilement apeurée, ne « suit » plus la vitesse du monde actuel (c’est déjà pas facile pour les jeunes alors vous pensez). Etc… et l’expérience ne suffit pas à compenser des ans l’irréparable outrage.

    En passant, parlant des statistiques genevoises, avez vous remarqué que la proportion de conducteurs fautifs responsables d’accidents est à peu près la même pour les catégories d’âge allant de 20 a 44 ans ? (alors ceux de 44 sont-ils les pères de ceux de 20 ans ??
    ça la stat ne nous le dit pas :) ))

    En effet on pourrait gloser longtemps sur les statistiques et leur utilisation ainsi que des préjugés et leurs diverses interprétations.

    Apparemment on ne se mettra pas d’accord :) Si j’ose dire, vous roulez pour les vieux, et moi pour les jeunes, bon, tous à pied…

    Bon Dimanche.

    Pok

    P.S. désolé pour l’affichage de caractères bizzzarres, mais on dirait que mon ordi et votre blog ont du mal a dialoguer au sujet des caractères dits « spéciaux » :)

  4. Erreur : Je ne roule pas « pour les vieux », je roule contre les idées reçues… !
    D’ailleurs, je ne suis pas bien vieux, et pour ce qu’il s’agit des assurances sociales (par ex.), on aurait de la peine à me dire que « je roule pour les vieux » !

    Pour ce qui est de votre conception « toreador » de l’évitement des accidents, vous me permettrez naturellement de vous en laisser l’entière responsabilité intellectuelle ! ;-)

    Je constate effectivement que je ne vous convaincrai pas. Essayez toutefois un jour de discuter avec un des spécialiste de la sécurité routière : je vous assure que c’est très instructif et qu’ils ont plus de détails que nous pour répondre à toutes ces questions d’évaluations statistiques…

    (j’ai corrigé les caractères bizarres) ;-)

  5. Pokjedeblokk écrit:

    J’ai vu ça de près, durant plusieurs années j’ai travaillé dans les transports routiers, en ville, sur autoroute comme en campagne. Je ne parles pas par préjugés, mais à la suite d’observations multiples.

    On avait un (vieux) gag à ce sujet, parlant de préjugés, les 4 personnes les plus dangereuses sur la route seraient :
    – les vieux
    – les femmes
    – les personnes portant un chapeau
    – les étrangers
    Donc une vieille femme étrangère portant un chapeau devrait être le summum de la dangerosité sur route. Or vu leur rareté, par rapport à l’ensemble des conducteurs, il n’en est rien. C’est pareil quand on parle de vouloir pénaliser tout les jeunes conducteurs ou le cas échéant les conducteurs d’origine balkanique, pour la faute de quelques uns. Préjugés…

    Un dernier mot au sujet des statistiques, elles ne mentionnent que les accidents ayant été rapportés à la police, donc une proportion (inconnue) des faits s’étant déroulés échappe à toute évaluation.

    Mais au moins serons nous d’accord sur un point :

    Certains conducteurs n’ont rien à faire derrière un volant.

    C’est leurs comportements et leurs capacités physiques et/ou mentales qui sont en cause, pas leur date de naissance, leur sexe, leur religion ou leur origine ethnique.

    Pok

    PS Merci pour la correction ;)

  6. Trèves de balivernes! Venons-en aux faits généraux. Qu’est-ce qu’ils disent? Entre 1980 et 2006, le nombre de véhicules routiers (dont 75% de bagnoles de tourisme) a augmenté de 50%. La population n’a pas augmenté d’autant soit dit en passant.

    Entre ces deux bornes (1980/2007), le nombre de victimes (Blessés légers et graves et les morts) est passé de 33’573 à 27’516. Les blessés graves, quant à eux, ont vu leur nombre décroître de 14’782 à 5’235 et les morts de 1’246 à 384.

    Pour le reste, je crois qu’on navigue au niveau du bavardage du café du commerce (je parle de la presse là!).

    D’une manière générale, selon moi:

    1) la sécurité, tant dans les règlements (ceinture, baisse de la vitesse, etc.) que les véhicules eux-mêmes, a permi cette évolution.

    2) les gens roulent mieux (plus prudemment) qu’il y a 25 ans (à cause du point 1? Le chef de la police cantonale vaudoise répondrait sans doute oui ^^).

    3) Parler de tel ou tel type de conducteur permet la production de salive, ce qui n’est pas forcément mauvais pour la digestion…

    Plus d’infos chiffrées:
    http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/11/06/blank/key/01/entwicklung.html

    PS: bisous Dani, il est cool ton blog! ^^

  7. Pokjedeblokk écrit:

    Vous êtes marrant JD :) votre référence dit tout et son contraire, voir ci dessous l’extrait que j’ai tiré de la page « fédérale » que vous donnez en lien :

    ————–(citation source : http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/11/06/blank/key/01/entwicklung.html)
    08.07.2008 09:15 – (0351-0806-80)
    Accidents de la circulation routière en 2007
    Plus de victimes sur la route

    Neuchâtel, 08.07.2008 (OFS) ? Par rapport à 2006, les nombres de morts et de blessés graves sont tous les deux en augmentation et, pour la première fois depuis 2003, on déplore non seulement plus de blessés graves (5235 contre 5066) mais aussi plus de morts (384 contre 370) que l?année précédente. C?est ce qui ressort de la statistique sur les accidents de la circulation routière en 2007 établie par l?Office fédéral de la statistique (OFS).
    ————–(fin de citation)

    Le texte se trouve juste au dessous des graphiques si vous le cherchez. Il y a un lien vers une version PDF de ce communiqué ici
    http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/11/06/blank/key/01/entwicklung.Document.111027.pdf

    Alors oui la technologie et les réglements (limitations de vitesse entre autres) ont permis de diminuer la gravité et la fréquence des accidents, mais ce n’est pas un acquis définitif.

    D’autre part, je ne suis pas du tout certain que les gens roulent mieux; plus prudemment peut-être, et encore, « de force » à grand renfort de feux rouges, de radars, de gendarmes (debout ou couchés)
    et d’amendes; mais mieux non.

    La majorité des accidents est due à l’inattention pas au manque de prudence. Même si il y aura toujours des fous du volant. A ce propos, il est drôle de constater la différence entre les genres, je parle des conducteurs fous du volant alors qu’il n’y a que très peu de « folles du volant » en proportion.

    Mais il est vrai que la plupart des femmes n’ont pas cette relation « ego-érotique » avec leur voiture contrairement à beaucoup d’hommes.

    Bonnet de journée

    Pok

    PS :
    Heu JD… je ne salive pas quand
    je tape du texte au clavier :)

  8. Pokjedeblokk écrit:

    J’oubliais, à propos d’inattention, je suggère fortement la saisie et l’examen des téléphones portables des conducteurs ayant un accident de la route. En effet celà permettrait de savoir si au moment de l’accident le conducteur était en train de téléphoner. Si c’est le cas et qu’il n’est pas équipé d’un « mains libres » il ajoute encore à sa faute…

    Je ne compte plus les observations journalières de personnes (tous âges et catégories confondus) téléphonant d’une main et conduisant de l’autre. Sans parler de ceux qui vont même jusqu’à avoir un journal déplié posé entre leurs cuisses et le volant, quand c’est pas carrément sur le volant.

    Inattention ou égoïsme lamentablement « je-m’en-foutiste » (et hélas régulièrement criminel) ?

    Rouler mieux ???

    Désolé mais je crois que c’est un gros NEIN :)

    Pok

  9. A titre personnel, je me sens plus en sécurité actuellement qu’en 1980, époque où j’aurais eu 3.24 fois plus de (mal)chance de crever en voiture ou 2.82 fois plus d’être gravement blessé! ^^

    En effet, il y a eu une légère augmentation entre 2006 et 2007 question nombre de morts et grands blessés. Cela ne remet toutefois pas en cause l’évolution générale. Par contre, on peut se demander si on n’est pas arrivé au bout de la tendance et que le nombre de morts stagnera entre 350 et 400 par an à l’avenir. Wait and See.

  10. Pokjedeblokk écrit:

    « Par contre, on peut se demander si on n’est pas arrivé au bout de la tendance et que le nombre de morts stagnera entre 350 et 400 par an à l’avenir. Wait and See. »

    Je réfléchis à ça depuis hier, si le nombre de conducteurs continue d’augmenter ça ne va peut-être pas stagner, on pourrait diminuer encore pas mal le nombre de morts et blessés le jour ou un système de guidage(1) pourra être utilisés sur les autoroutes, les japonais (et ils ne sont pas seuls) planchent sur de tels projets depuis longtemps.

    Un tel système, si il se démontre applicable, pourrait permettre de pratiquement supprimer les accidents sur autoroute (sauf les fous du volant « of course »). Ensuite, dans un futur incertain, on pourrait même envisager de faire que tout les déplacements automobiles urbains soit gérés de cette manière.

    Même si j’entends déjà hurler le troupeau bien pensant des défenseurs de la liberté individuelle contre une telle « big-brotherisation »(2). Je pense que le futur passera par ce genre de choses.

    Comme vous dites on va voir, mais j’aime pas trop l’idée d’attendre et de compter les « dégâts » en espérant des jours meilleurs.

    Pok

    Notes :
    (1) guidage: genre un système de pilote automatique ou est programmée la sortie autoroutière qu’on désire atteindre, une fois sur l’autoroute c’est le système qui gère la vitesse et la conduite des vehicules jusqu’à l’approche de la sortie choisie, puis de là, le conducteur reprendrait le contrôle.

    (2) « big-brotherisation »: Pour ceux qui ne pourraient pas se passer du « plaisir » de la conduite (plaisir souvent très relatif quand on passe pratiquement toute sa journée au volant je vous l’assure) il resterait toujours les circuits. Là au moins ils ne mettraient pas en danger la vie ou la santé des autres usagers de la voie publique pour satisfaire à leur passion, si passion il y a, ou pire encore à leurs pulsions… mais je rêve surement encore un peu là :) )

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni