Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 10 septembre 2008
Archive pour le 10 septembre, 2008


La politique-fiction de Rothenbühler

10 septembre, 2008
Divers | 7 réponses »

Le Matin du 9 septembre 2008 – Editorial de Peter Rothenbühler : Bonne idée !

La politique-fiction de Rothenbühler swisstxt20080625_9260385_2

L’éditorial du jour, dans Le Matin, jouxte un article de politique-fiction plaidant ouvertement en faveur de l’élection du Conseil fédéral par les électeurs. En fait, le quotidien orange rebondit sur les propos de Pierre-Yves Maillard et Micheline Calmy-Rey qui se sont exprimés récemment en ce sens, rejoignant sur ce thème des leaders de l’UDC. Si l’article reprend les événements intervenus depuis le 12 décembre 2007 plus ou moins fidèlement (bien qu’avec une tonalité ouvertement partisane), l’éditorial offre par contre une envolée délirante digne d’une Stammtisch !

Manifestement, le rédacteur en chef du Matin profite de ce qu’il est encore là pour tirer quelques salves en faveur de son politicien préféré. Reprenant les paroles de Pierre-Yves Maillard qui estime que le « peuple » n’aurait jamais élu Christoph Blocher, il lui répond par éditorial interposé que « Si, si, il serait élu« . Bien sûr, Saint-Peter est maître des Augures et s’avère capable de connaître à l’avance le mode de scrutin qui serait choisi pour cette élection. C’est beau, la voyance ! Mais il ne pourra pas nous expliquer comment le leader de l’UDC, capable d’attirer 29 % des électeurs sur son nom, mais fâchant la très large majorité de tous les autres, réussirait à passer le cap d’une élection majoritaire, fort probable pour une élection de ce type…

Mais Peter Rothenbühler ne va pas en rester là. Pour lui, la « crise » que connaît le Conseil fédéral date du 12 décembre 2007 ! Mais où était-il entre 2003 et 2007 ? Dans un abri anti-atomique ? N’a-t-il pas remarqué que le gouvernement était devenu un véritable champ de bataille incapable de fonctionner normalement ? Si le gouvernement suisse n’offre actuellement vraiment pas le meilleur des visages possibles, on ne peut pas dire que c’était sensiblement mieux il y a moins d’une année. Il est bien probable que les choix partisans du rédacteur en chef l’aveuglent un peu…

Mais le « clou » de cet éditorial arrive à peine plus loin. Evoquant à nouveau le 12 décembre 2007, il déclare : « (…) jour où le législatif a viré du Conseil fédéral le seul représentant du parti qui venait de gagner les élections« . Et là, il y a un gros mensonge, tout simplement. En effet, le jour de l’élection au Conseil fédéral ont été élus deux représentants de l’UDC, soit Samuel Schmid et Evelyn Widmer-Schlumpf. Que ces deux conseillers fédéraux ne soient pas les préférés de l’UDC, c’est suffisamment clair, mais cette mésaventure était déjà arrivée plusieurs fois au PS sans que personne n’ait osé suggérer que le PS n’avait plus qu’un siège au Conseil fédéral. Et si l’UDC ne compte aujourd’hui plus aucun conseiller fédéral, c’est tout de même elle qui l’a décidé !

Au surplus, Rothenbühler n’hésite pas non plus à jouer la plus grande des confusions quant aux élections fédérales en déclarant que l’UDC « venait de gagner les élections« . C’est une énorme simplification dont il est coutumier : l’UDC avait fait le meilleur score, et de loin en effet, au élections du Conseil national (mais pas aux Etats), c’est-à-dire une chambre élue au système proportionnel. Mais 29 % lors d’un vote proportionnel ne signifie pas 50% lors d’un vote majoritaire ! Il le sait pertinemment, évidemment, mais plus c’est gros, plus ça marche ! Vive la manipulation !
Qu’il regrette la non-réélection de Christoph Blocher, cela se comprend. Cet homme était porteur d’un spectacle permanent fort profitable à un journal de boulevard comme le sien. Mais cela ne devrait pas l’autoriser, en bonne déontologie et même dans un éditorial, à pareillement maquiller les faits.

Dani

P.S. : L’article de politique-fiction servant de support à cet éditorial électoraliste suppute quels seraient les conseillers fédéraux choisis par les électeurs. Ce seraient : D. Leuthard, D. Brélaz, F. Gutzwiller, Adrian Amstutz, Christophe Darbellay, Simonetta Sommaruga, Christoph Blocher. Sûr que le conseil fédéral fonctionnerait à merveille avec cet équipage…

 

Petites sottises médiatiques – II

10 septembre, 2008
Divers | Commentaires fermés

Dans les médias romands (du 3 au 9 septembre)

Ma dernière petite récolte… avec 24 heures en primeur.

 

Dans 24 heures du 3 septembre 2008, en titre de la page 23 : « Le 4×4 sauvage a failli tuer deux vaudois de 19 ans ».

Outre qu’on a encore jamais véritablement envisagé de différenciation entre 4×4 sauvages et domestiques, on peut tout de même dire qu’il est assez difficile d’imaginer une simple machine faire preuve de sauvagerie ! Ceux qui sont ici présentés comme d’éventuelles victimes du « sauvage » sont en réalité deux inconscients qui circulaient en infraction sur un chemin de tourisme pédestre. A quand un pont inculpé pour homicide lors d’un suicide ?

 

Dans 24 heures du 6 septembre 2008 – Retour sur la petite sottise aux grands effets de l’AFP : Malaise après l’intervention de Calmy-Rey auprès de l’AFP

Les journalistes aiment critiquer, mais n’aiment pas être critiqués : voilà la conclusion qu’on pourrait tirer de cette malheureuse affaire. Cet article est destiné à dire que, venant d’un ministre, « critiquer les médias ne se fait pas »… On pourrait comprendre leurs réactions s’il s’agissait d’un « désaccord », mais il s’agit ici de « corriger une falsification ».

Lorsque Mme Calmy-Rey dit « Faut-il rechercher le dialogue sans discrimination, quitte à s’asseoir à la table d’Oussama Ben Laden ? », le journaliste de l’AFP rapporte « La ministre suisse est prête à s’asseoir à la table de Ben Laden ».

Si un jour un libéral, de manière rhétorique dit « Faut-il augmenter les impôts, va-t-on aussi ensuite écrire « Tel libéral propose d’augmenter les impôts ». Si un écologiste dit « Faut-il encore construire des centrales thermiques à charbon », va-t-on rapporter que « Tel écologiste propose de construire des centrales à charbon » ?

Ce n’est plus du journalisme sérieux : respect des faits S.V.P. ! Déontologie S.V.P. !

 

Dans 24 heures du 9 septembre 2008 – Editorial de Federico Camponovo : Une bataille où l’on se rend coup pour coup

L’éditorial du jour ne fait pas dans la dentelle : au fond, les multinationales et les associations comme Attac, c’est blanc bonnet et bonnet blanc ! Pour lui, il est normal qu’une multinationale souhaite en savoir plus sur Attac. Mais le fait que d’un côté on ait une société impersonnelle brassant des milliards et ne risquant que son image commerciale et que de l’autre ce soient des individus qui sont espionnés dans leur vie privée, voilà le genre de différence qui ne l’effleure pas…

De même, il n’hésite pas à dire que ces associations utilisent des moyens « à la limite de la légalité« . Peut-être… je n’en sais rien à vrai dire… Mais ce dont je suis sûr, c’est que les multinationales comme Nestlé n’hésitent pas, elles, à franchir cette limite, surtout dans les pays du tiers-monde.

Et finalement, il n’hésite pas à trouver « normal » que ces « sociétés se défendent« . C’est fou le danger qu’elles courent… Apparemment, les syndicalistes qui se font assassiner dans certains pays lui sont restés définitivement inconnus.

Pour cet éditorialiste, l’objectivité c’est « 5 minutes pour les juifs et 5 minutes pour Hitler », comme le disait si bien le regretté Pierre Desproges…

 

Sur le site du « Matin online », une vidéo de la Terre emportée par un trou noir (c’est troublant ;-) ).

Légende de la vidéo : Animation de l’éventuel trou noir que les essais du CERN pourrait générer le 11 septembre 2008 (faute de conjugaison comprise !). Une manière d’accréditer les délires des chantres de l’apocalypse… et ça marche : mes élèves étaient véritablement inquiets !
La peur et le n’importe quoi, comme d’habitude…

Dani

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni