Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 15 juillet 2008
Archive pour le 15 juillet, 2008


Commentaires du Matin : suite et fin ?

15 juillet, 2008
Divers | 2 réponses »

Suite des articles précédents sur le même sujet :

http://pikereplik.unblog.fr/2008/06/13/site-du-matin-supprimez-les-commentaires/

http://pikereplik.unblog.fr/2008/07/13/commentaires-sur-le-site-du-matin-enfin-une-reaction/

Mon premier article (du 13 juin) n’avait suscité aucune réaction du côté de la rédaction du Matin : ils ne lisent probablement pas mon blog. Pourtant, un lecteur leur avait fait suivre mon article, mais sans plus de résultat. Il y a trois jours (12 juillet), j’ai tenté d’ajouter un commentaire à la série des 282 déjà existants en disant que des appels à la violence figuraient sur le site du Matin et que je me demandais s’il fallait une plainte pénale pour que les responsables s’en préoccupent. Le résultat fût faible : l’article n’apparaissait plus en page d’accueil du Matin online, mentionnait zéro commentaires dans son entête, mais les commentaires étaient toujours présents, y compris tous ceux qui appelaient à la violence.

Suite à un commentaire à mon deuxième article, j’ai écrit au médiateur d’Edipresse. Quelques heures plus tard, l’article n’était plus atteignable à son adresse habituelle (on peut toutefois le retrouver dans les archives) : http://www.lematin.ch/fr/actu/suisse/les-roms-mendient-dans-les-trains_9-159121. Et les commentaires avaient tous disparu, sauf les deux derniers (qui sont toutefois inoffensifs). Etrange… coup de balai rapide et peu attentif ? Bref, l’action demandée a eu lieu.

Par contre, aucune réponse du médiateur, ni de personne d’autre de la rédaction. Tout se passe dans un silence assourdissant. De plus, lorsque j’ai tenté de répondre au message automatiquement d’accusé de réception du médiateur, un message m’a alors signalé qu’il était absent jusqu’à fin juillet. Qui a donc agi ? Pas forcément le médiateur donc, mais il y a une autre hypothèse : d’autres blogs peut-être plus lus que le mien en ont aussi parlé. Voyez plutôt :

Zebrablog : Matin online et commentaires racistes. http://zebrablog.net/sugus/index.php/2008/07/13/970-matin-online-et-commentaires-racistes

Le blog politique de Fabien Fivaz : Commentaires à caractère raciste sur le site du Matin.
http://www.fabienfivaz.ch/news/232/commentaires-a-caractere-raciste-sur-le-site-du-matin

Smooth Planet : Le Matin ne gère pas son espace numérique.
http://www.smoothplanet.com/le-matin-ne-gere-pas-son-espace-numerique/621/

Cmicblog : Modération des commentaires vs liberté d’expression. http://www.cmic.ch/2008/07/14/moderation-des-commentaires-vs-liberte-dexpression/

…chacun apportant de nouveaux éléments de réflexion. Peut-être que la chose devenait trop « visible ». Toujours est-il que tout à coup, l’action est devenue rapide, alors que les commentaires incriminés avaient tenu un mois sans modération auparavant.

Le résultat souhaité est donc atteint, mais je dois avouer que j’aimerais quand même bien lire une prise de position du médiateur sur ce cas (étant donné que les commentaires appelant à la violence sont restés visible pendant tout un mois grâce à un lien en page d’accueil !). Si j’obtiens une réponse, je vous tiendrai au courant !

Notons encore au passage que les commentaires incriminés sont contraires aux « conditions générales d’utilisation » de la fonction forum qui permet de commenter les articles du Matin : http://www.lematin.ch/fr/aide/mentions_legales/. Manifestement, ils sont aussi en infraction à l’article 261b du code pénal.
Grâce au dernier blog mentionné ci-dessus, j’ai pu découvrir un article de Daniel Cornu, le médiateur d’Edipresse, dans la revue Tangram de mai 2008, intitulé « Liberté d’expression et enjeu éthique« . Il évoque très directement les problèmes rencontrés avec ce genre de commentaires : l’anonymat, l’éthique professionnelle et la modération. Il dit notamment :

- Les règles de l’éthique professionnelle s’appliquent également au journalisme sur l’internet.

- Camouflés derrière leur écran, des internautes malveillants laissent courir sur leur clavier des propos injurieux et calomnieux qu’ils n’oseraient jamais tenir à visage découvert.

- Il est de la responsabilité de la rédaction de « modérer » les textes, autrement dit : de les filtrer et de les contrôler.

- L’anonymat ne se justifie que s’il est modéré avec la plus grande attention par l’hébergeur.

Je me réjouis de lire sa réponse… si elle arrive.

Est-ce la fin de cette histoire ? Probablement… Et pourtant, il reste peut-être bien des commentaires inacceptables à la suite d’autres articles du même genre. D’autre part, Le Matin continue à attirer ce genre de réactions en stigmatisant systématiquement certains groupes de la population : ils ne sont d’ailleurs pas contentés d’un seul article sur les Roms, loin de là… J’aurai peut-être l’occasion d’y revenir.

La liberté d’expression, c’est bien. Mais cela ne justifie pas des excès racistes et/ou violents.

Dani

P.S. : J’ai évidemment des copies des commentaires maintenant supprimés. ;-) Sait-on jamais…

Annonce pleine page de l’UDC : excessif et dérisoire.

15 juillet, 2008
Propagande | Commentaires fermés

Relevée dans « 24 heures » du 9 juillet 2008 : Ils s’agenouillent devant l’UE et trompent le peuple

Eh oui, encore l’UDC… Presque inévitable tant sa propagande est trompeuse et envahissante. Cela faisait d’ailleurs quelques temps que nous n’avions plus eu droit à des pages entières dans nos quotidiens (combien ça coûte, au fait ?). A l’occasion des discussions sur l’éventualité d’un référendum contre la prolongation de la libre-circulation et son extension à la Bulgarie et la Roumanie, voici donc le grand retour des grands mots !

Tout d’abord, une hache au métal gravé de 12 étoiles et du sigle « UE » et au manche gravé de PS, PDC et PRD (voici pour les coupables désignés) qui brise une urne suisse. Le tout accompagné de paroles fortes : « Ils s’agenouillent devant l’UE et trompent le peuple » et « Acceptons-nous qu’on taille dans notre démocratie ? ». Nous y sommes habitués, ou presque. Mais de quoi s’agit-il, au fond ? L’UDC accuse les autres partis (alors que ce n’était en réalité pas la position de la majorité des radicaux, par exemple) d’avoir concocté un « paquet » avec deux décisions distinctes : la prolongation de la libre-circulation ET son extension à deux nouveaux Etats. Les adversaires de l’UDC semble en effet avoir trouvé une faille dans le bloc qui a finit par suffisamment diviser le parti nationaliste et le pousser à renoncer à lancer et/ou soutenir un référendum contre ces deux décisions. Bien joué : l’UDC perd ici une partie de son pouvoir de nuisance, du moins provisoirement.

Or, les politiques se sont divisés sur cette question : fallait-il réunir ou au contraire séparer ces deux décisions. Je ne vais pas revenir sur le débat, mais je remarque que des spécialistes du débat européen et des politologues, ainsi que des juristes non partisans, ont insisté sur le fait que les deux options étaient tout à fait acceptables juridiquement et démocratiquement. A partir de là, c’est devenu une question purement politique : l’UDC a joué, l’UDC a perdu.

Mais ça la fait enrager, car tel est pris qui croyait prendre. En effet, l’UDC se réjouissait de pouvoir semer la confusion entre l’extension de la libre-circulation et la venue de mendiants Roms. Et c’est de la manipulation pure : la libre-circulation concernera par exemple une infirmière roumaine (de la minorité Rom ou pas d’ailleurs…) qui signera un contrat avec le CHUV de Lausanne et pas du tout les mendiants qui franchissent les frontières sans autorisation ni contrat de travail. La situation de ces derniers est au besoin réglée par les accords de Schengen, mais il n’en sera pas question lors de l’éventuelle votation. L’UDC mettait beaucoup d’espoir dans cette extraordinaire confusion qu’elle aurait pu étaler sur d’immenses affiches (avec la complicité des éditoriaux du Matin : http://pikereplik.unblog.fr/2008/05/31/libre-circulation-rothenbuhler-le-matin-seme-la-confusion/). Raté, le manipulateur s’est fait manipuler : « l’aile économique » de l’UDC a bien trop besoin des accords bilatéraux !

Revenons à la page de l’UDC. Que peut-on y lire ? Petite étude de texte : antidémocratique et perfide, viole grossièrement la Constitution, projet fallacieux, farce indigne, faux-semblant, pantalonnade, agissements antidémocratiques, miner la démocratie directe, fossoyeurs de la démocratie directe, paquet antidémocratique, jeu méprisable… Je vous passe le reste du texte, vous avez compris ! La colère est mauvaise conseillère : depuis que Christoph Blocher n’a pas été réélu et que le parti est « parti dans l’opposition », il est pris à son propre piège de radicalisation. Auparavant, il jouait sur deux tableaux : la respectabilité d’une part, au conseil fédéral et grâce aux agrariens restés au parti et l’outrage extrémiste d’autre part, à coup d’affiches et d’annonces excessives. Il ne reste bientôt plus que le deuxième tableau….

Or, tout ce qui est excessif est dérisoire…

Dani

PS : A suivre, certainement…

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni