Piques et répliques – 2

Quelques réflexions critiques sur tout et rien

  • Accueil
  • > Divers
  • > Dangers d’ici et de là-bas dans 20 minutes…
19
juin 2008
Dangers d’ici et de là-bas dans 20 minutes…
Posté dans Divers par Dani à 11:05 | Commentaires fermés

20 minutes – Du 16 juin au 19 juin 2008

En Suisse, les dangers et la criminalité sont insuffisants pour les besoin de la presse de boulevard. Pour remplir leurs pages, les journaux à manchettes sont prêts à aller chercher les « titres qui font peur » (voir une précédente note) nettement plus loin. C’est particulièrement le cas du « 20 minutes ». Son concurrent direct « le Matin bleu » restant un peu en deça du point de vue des quantités.

En examinant les numéros de ces quatre derniers jours, on remarque une longue série d’accidents, de crimes, de délinquances et d’incivilités diverses en provenance de France, mais aussi de plusieurs pays européens, voire d’autres continents. Ainsi, une meurtre du grand nord finlandais est relaté (Il abat sa famille puis se suicide) au même titre qu’un adolescent poignardé par un rival à Paris. Un kidnapping à Rome, des touristes dévalisés au Brésil, une conduite en état d’ébriété à Varsovie (!), un prof accusé de brutalité en Alsace, une tchèque sectaire qui torture ses fils, un entrepreneur séquestré à Madrid, un prof agressé à l’école en France ou encore une personne volontairement poussée sous un train à Berlin sont étalés dans les pages « Monde » et « Actualité » du journal gratuit. Pas de doute possible : ce journal souhaite afficher un maximum de faits divers morbides ou effrayants pour attirer ses lecteurs. Mais ce phénomène contribue aussi à répandre le « syndrôme du Grand Méchant Monde ».

Dangers d'ici et de là-bas dans 20 minutes...

Il y a naturellement une attirance particulière des rédacteurs des « gratuits » pour les faits insolites, en particulier dans ce même registre de la peur ou du voyeurisme malsaint : « un chien happé par une machine de la voirie à New York » et « un procès pour harcèlement sexuel visant un unijambiste à Phnom Penh »" sont des exemples typiques de ce genre d’informations. Mais en réalité, pourtant, la banalité crasse des ces actualités est en général consternante : des meurtres, des vols, des agressions, des accidents graves, des vengeances, des enlèvements. En tout, j’ai compté 22 faits de ce types, venus du vaste monde, sur ces 4 derniers jours du « 20 minutes » ! Comment se fait-il que cela puisse encore intéresser quelqu’un ? Quel intérêt cela représente-t-il d’être mis au courant d’un vengeance ou d’un meurtre passionnel ayant eu lieu à plus de 3000 kilomètres ?

Si on se réfère aux chiffres produits par l’Office fédéral de la statistique sur ces trois dernières années, on constate que la somme des assassinats et des meurtres en Suisse fluctue entre 45 et 90 par année, c’est-à-dire entre un tous les quatre jours et un toutes les semaines. Ce n’est manifestement pas assez pour une presse décidée à convaincre ses lecteurs qu’ils vivent dans un monde particulièrement dangereux. Qu’on fasse intervenir des événements français est encore relativement compréhensible, étant donné la proximité culturelle, mais aller chercher jusqu’en Amérique ou au Cambodge pour remplir la rubrique est nettement plus contestable.

Je crois qu’il faudrait dénoncer fermement cette tendance d’une certaine presse à « criminaliser ses pages ». Ce n’est plus de l’information : c’est la construction consciente et volontaire d’un monde fantasmé conforme aux pires films américains. Du bon pain pour les partis politiques qui vendent de l’angoisse !!!

Dani


Fil RSS 2.0. Réponses et trackbacks sont desactivés.

Réponses desactivées.

kass les nuts !!!! |
CDI Toulouse-Lautrec |
NEW DAY RELOOKING |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hhrmo
| Pourquoi boycotter le Danem...
| ronni